Fri Apr 21, 2017 12:51PM
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, le 17 avril 2017 à Moscou. ©AFP
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, le 17 avril 2017 à Moscou. ©AFP

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov vient de déclarer devant des journalistes à Astana que l’OIAC est partiale dans ses jugements et qu’elle œuvre aux côtés des Américains pour faire renverser Bachar al-Assad.

Selon RT, Lavrov a annoncé : « Les actions menées par les États-Unis et leurs alliés au sein de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques ont eu pour objectif le changement de régime en Syrie. »

Le ministre russe a ajouté : « Le fait que l’on se soit opposé à l’envoi d’une délégation de l’OIAC prouve que l’on tente de faire adopter une résolution anti-syrienne au Conseil de sécurité de l’ONU et ce genre d’actions génère des inquiétudes. »

Selon le ministre russe des Affaires étrangères, en ce qui concerne les négociations d’Astana et de Genève, « le comité suprême des opposants [soutenu par Riyad, ndlr] ne discute d’autre chose que du renversement du gouvernement d'Assad. Or, cela est interdit par la résolution du Conseil de sécurité. Ils doivent donc savoir qu’on ne les suivra pas dans ce sens. »

Lavrov a expliqué par ailleurs : « Moscou, Ankara et Téhéran œuvrent à trouver une solution permettant de punir ceux qui violent le cessez-le-feu en Syrie. »

Dans une autre partie de son discours, Lavrov a annoncé qu’il espérait que le processus d’adhésion de l’Iran à l’Organisation de coopération de Shanghai commencerait au mois de juin.

À ce propos, le ministre russe a expliqué : « Beaucoup disent que le prochain pays à rejoindre l’Organisation de coopération de Shanghai sera l’Iran. […] L’Iran possède parfaitement les qualités requises pour devenir membre de l’Organisation de coopération de Shanghai. […] J’espère qu’à la prochaine rencontre des membres de cette organisation, nous discuterons du commencement du processus d’adhésion de l’Iran. »