Fri Apr 21, 2017 9:32AM
Tout le quartier des Champs-Élysées à Paris a été bouclé jeudi soir après la fusillade.  ©AFP
Tout le quartier des Champs-Élysées à Paris a été bouclé jeudi soir après la fusillade. ©AFP

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi a dénoncé l’attentat terroriste survenu la nuit dernière à Paris avant d’exprimer la solidarité du gouvernement et de la nation iraniens avec le peuple et le gouvernement français.

 

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi. (Photo d'archives)

« Malheureusement le soutien aux terroristes est la marque de la politique à double standard adoptée par le monde occidental. Cette ligne de conduite n’est pas suffisamment solide pour pouvoir affronter ce fléau. Ces appuis ne font que rendre plus cyniques les terroristes, qui comme on le voit n'hésitent pas à attaquer l'Europe en plein cœur », a-t-il déploré.

« Le terrorisme reste pour nous, la plus grande menace pour la paix, la stabilité et la sécurité mondiales. Ce fléau ne sera éradiqué que via une compréhension mutuelle et une volonté ferme de la communauté internationale » a-t-il argué.