Mon Mar 20, 2017 2:45PM
le Koweït hôte des manœuvres « Volonté des Aigles 2017 ». ©Qatreh
le Koweït hôte des manœuvres « Volonté des Aigles 2017 ». ©Qatreh

Le Conseil de coopération des six États arabes du golfe persique, à savoir le Koweït, l’Arabie saoudite, le Qatar, les Émirats arabes unis, Bahreïn et Oman a commencé les exercices militaires conjoints au Koweït.

Les manœuvres des forces terrestres des pays membres du Conseil de coopération du Golfe persique mettent à l’épreuve les armes et les équipements militaires dans le vaste désert du Koweït.

Pour le général al-Khadar, chef d'état-major de l'armée koweïtienne, les exercices baptisés « Volonté des Aigles 2017 » ont pour principal objectif de renforcer la disponibilité militaire face à toute menace terroriste. 

Ces exercices se dérouleront en plusieurs étapes et se poursuivront jusqu’au 9 avril. Il s'agit de la quatorzième série des manœuvres dites « Volonté des Aigles » dont les premières ont eu lieu en 1999, à Bahreïn. Y seront mises à l'épreuve tout d'abord la performance des véhicules blindés et la capacité des forces terrestres.

Les forces du Bouclier de la péninsule dont les membres sont essentiellement des militaires saoudiens, et dont le commandement est assuré par l’Arabie saoudite sont entrées en 2011 et à la demande du gouvernement de Bahreïn dans ce pays pour réprimer les vastes protestations populaires.

Le siège principal des forces du Bouclier de la péninsule se situe dans la base militaire de Malek Khaled dans la province de Hafar al-Batin en Arabie saoudite. Cette base est située près des frontières koweïtiennes.

Le Bouclier de la péninsule a été créé en 1982 afin d’assurer la sécurité des pays du Conseil de coopération du golfe Persique face à toute menace étrangère. Il comprend 30.000 militaires, selon les chiffres de 2010.

Les pays du Golfe persique avaient organisé il y quelque peu des manœuvres similaires à Bahreïn.