Mon Mar 20, 2017 11:9AM
Le président Rohani souhaite ses voeux à l'occasion de Norouz 1396, le 20 mars 2017. ©IRNA
Le président Rohani souhaite ses voeux à l'occasion de Norouz 1396, le 20 mars 2017. ©IRNA
  • Embed

Pour le président iranien, le principal vœu des "nations modérées qui fêtent Norouz consiste à voir la paix et l'unité s'instaurer dans le monde": "Le monde d'aujourd'hui a besoin plus que jamais d'espoirs, espoirs qui appellent les États à interagir plutôt qu'à s'affronter entre eux", lit-ont dans les vœux du Nouvel An émis par Hassan Rohani. 

Dans des messages séparés aux dirigeants des 111 pays de la région, le président iranien présente ses félicitations à l'occasion des fêtes de Norouz qui marque l'avènement du Nouvel An iranien.

" Norouz est la plus belle fête de la nature, fête qui marque le passage de l'hiver au printemps, qui promet espoir, renaissance, prospérité. C'est une fête qui symbolise la modération, l'apaisement, l’opulence, la fraîcheur, soit autant de bienfaits divins. Et cette modération renvoie en quelque sorte aux préceptes de l'Islam qui est la religion de la paix." 

Pour le président iranien, "ce sont cette interaction et modération" si merveilleusement  symbolisées par Norouz qui "sont à même de contrer le visage hideux du terrorisme", un terrorisme né d'une mauvaise compréhension de la religion, d'un extrémisme aux relents tribaux. 

A la fin de son message, le président iranien souhaite une année pleine de prospérité et de bonheur pour ses homologues afghan, tadjik, pakistanais, azerbaïdjanais, turkmène, arménien, kirghiz, kazakh, indien et ouzbek.