Thu Jan 12, 2017 4:49AM
Des éléments armés dans le nord de la Syrie, dans la ville d'al-Rai, le 5 janvier 2017. (Archives)
Des éléments armés dans le nord de la Syrie, dans la ville d'al-Rai, le 5 janvier 2017. (Archives)

Le gouverneur de la province de Damas a fait part de l’accès à un accord de principe avec les chefs des groupes armés à Wadi Barada en vue d’examiner la situation de certains éléments armés, leur évacuation et transfert à Rif-Idlib.

Selon la chaîne Al-Alam, le gouverneur de la province de Damas, Ala Ibrahim, a tenu à souligner qu’en vertu d’un accord avec les groupes armés à Wadi Barada, ils remettraient leurs armes aux autorités syriennes et qu’ils seraient évacués vers la province d’Idlib.

Ce sont les unités de l’armée syrienne qui interviendront dans le but de procéder à une opération de déminage et de désamorçage des bombes.

« Les équipes de maintenance et de réparation entreront dans la région d’Aïn al-Fija pour réparer les dégâts infligés aux stations de pompages d’eau et aux canalisations par des attaques des groupes terroristes », a dit ce responsable syrien.

Il a également précisé que les chefs des groupes terroristes mettraient la pression sur des éléments armés étrangers pour qu’ils quittent la zone de Wadi Barada et que les possibilités de l’application de l’accord avec les groupes armés seraient annoncées dans les prochaines heures.